Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vendredi dernier, j'ai répondu à l'invitation des utilisateurs de Twitter sur Dijon pour un moment d'échange convivial au "El Berro" à Dijon. C'est sans doute le premier rendez-vous d'une longue série dont il faut saluer les initiateurs et organisateurs.

Ce fut l'occasion d'échanger avec différents acteurs du numérique à Dijon et notamment sur la question de l'"Open Data". Il s'agit d'une information publique brute qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. 

Cette question est d'autant plus d'actualité au moment où l'innovation et le redressement économique sont devenus des priorités. 

En effet, l'Open Data permet l'innovation, l'activité et donc la création de richesses et d'emplois. De nombreuses initiatives se sont déjà développées comme celle de l'Etat avec la plateforme française d'ouverture des données publiques (http://www.data.gouv.fr/) ou la plateforme de Rennes, pionnière en la matière (http://www.data.rennes-metropole.fr/). 

On voit aussi se développer des événements très innovants et participatifs : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202528682033-un-hackathon-open-data-organise-a-paris-532491.php.

Pour répondre au défi du redressement économique, il est essentiel que les acteurs publics et privés (Etat, collectivités locales, établissements publics, entreprises) ouvrent des données utiles au plus grand nombre. Cela participera d'ailleurs à la transparence.

Les estimations de création de richesses, sur la base de l'accessibilité des données, sont de l'ordre de 36 à 140 milliards d'euros. Quand on connaît la situation budgétaire de l'Etat, notre déficit commercial et le niveau du chômage dans notre pays, je crois qu'il n'y a pas d'hésitation à avoir pour lancer une dynamique globale dans ce domaine. 

La Commission européenne et l’OCDE évoquent même une « mine d’or issue de l’ouverture des données publiques” (lire à ce sujet : http://www.lagazettedescommunes.com/151408/open-data-comment-les-collectivites-sy-mettent/).

On attend avec impatience les propositions du conseil national du numérique qui a été redynamisé récemment par Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique.

Dans notre région, beaucoup reste à faire dans ce domaine et il est grand temps que tous les acteurs se mobilisent pour réussir la transition numérique.

À lire : http://www.acteurspublics.com/2013/01/25/la-reforme-de-l-action-publique-passe-par-l-open-data
Tag(s) : #Entreprises

Partager cet article

Repost 0