Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je me suis penché récemment sur l'histoire d'Alphonse Baudin, député de l'Ain, qui a défendu la République démocratique et sociale face au despotisme.

Il avait participé, avec Victor Schoelcher et le député de la Nièvre Pierre Malardier, à la barricade dressée à Paris, près de la place de la Bastille, contre le coup d'État du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte.

Tué sur la barricade, au 151 rue du Faubourg Saint-Antoine, il devint un symbole des républicains face au despotisme. Il avait été enterré secrètement au cimetière de Montmartre. Ses restes ont ensuite été transférés au Panthéon en 1889 pour le centenaire de la Révolution française, en même temps que Sadi Carnot. Sa statue, érigée en 1900 à Paris, fut démontée par le gouvernement de Vichy. En 1978, la ville de Paris a donné enfin son nom à une rue.

Après quelques recherches, j'ai retrouvé un texte de 1966 faisant référence au café "À la Liberté", situé au 196 rue du faubourg Saint-Antoine à Paris. Ce café existe depuis le 19ème siècle. Il porte ce nom en référence à Alphonse Baudin. Il est précisé dans le texte qu'une fresque, en couleur, réalisée dans le Café, rappelait le souvenir de l'insurrection. Je m'y suis rendu récemment pour voir si elle existait encore. Le café est toujours là, il a traversé les siècles. C'est un lieu animé, mais la fresque a disparu récemment sous la peinture vive et décorative .... d'une rénovation.

Le texte de 1966 fait référence à un original de la fresque qui est à l'hôtel de ville de Paris. Si le temps efface la mémoire, il suffit parfois d'une étincelle pour la faire revivre.

À propos d'Alphonse Baudin : https://blogs.mediapart.fr/edition/l-appel-du-2-decembre-pour-baudin/article/291111/lhistoire-dalphonse-baudin-et-ses-mult

Tag(s) : #histoire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :