Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après une longue réflexion, j'ai décidé de ne pas me représenter à la fonction de secrétaire de la section de Dijon, "section Jean Moulin".

En effet, après avoir consacré 14 années à l’animation de la section de Dijon, je crois qu’il est grand temps de permettre à une nouvelle génération de continuer le développement d’une des plus grandes sections de France.

Elle a été réunifiée en 1998, sous l’impulsion de François Rebsamen (il y avait auparavant quatre sections).

Depuis nous avons réussi, grâce à notre unité, à conquérir la ville de Dijon, le Grand Dijon, la majorité des cantons dans notre ville, et le conseil régional de Bourgogne.

J’ai participé, avec ce collectif, aux victoires des municipales de 2001, 2008 et 2014, à la reconstruction du parti socialiste après le « coup de tonnerre » sur la République du 21 avril 2002, à l’organisation du congrès de Dijon en 2003 et des primaires en Côte d'Or, aux campagne des élections présidentielles de 2007 et de 2012, tout comme aux nombreuses campagnes locales.

Notre travail est reconnu et en particulier des premiers secrétaires qui se sont succédés à la tête du parti socialiste depuis 20 ans, François Hollande, Martine Aubry, Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis.

Adhérent depuis 1996, élu secrétaire de section en 2001, je n’ai eu de cesse de défendre l'unité, de développer la section de Dijon et d’agir pour nous faire entendre au plan fédéral comme au plan national.

Nous avons même réussi à modifier la rédaction de l’article 1 de la déclaration de principe du parti socialiste (ajout dans l’article en gras) grâce à notre travail collectif lors de la convention nationale du 14 juin 2008 : « Etre socialiste, c’est ne pas se satisfaire du monde tel qu’il est, c’est vouloir changer la société. L’idée socialiste relève, à la fois, d’une révolte contre les injustices et du combat pour une vie meilleure. Le but de l’action socialiste est l’émancipation complète de la personne humaine.»

D’une centaine d’adhérents en 2001, nous avons multiplié nos effectifs par cinq jusqu’à devenir la première section de Bourgogne-Franche-Comté et une des plus grandes sections de France devant bien des sections qui sont situées dans des terres traditionnellement à gauche.

Naturellement, c’est la responsable de la motion A arrivée largement en tête à Dijon dans le cadre de notre congrès, Aline Ferrière, qui a présentée sa candidature lors de notre congrès fédéral. Les militants seront amenés à voter le 11 juin prochain. De par ses qualités humaines, je suis persuadé qu’elle saura, aux côtés de François Rebsamen et d’Alain Millot, garantir l’unité des socialistes, rénover et développer notre parti, préparer de nouvelles victoires.

En tant que Député de la Côte d’Or et conseiller municipal de Dijon, je continuerai d’agir pour défendre nos valeurs face aux nouveaux réactionnaires. Lors du congrès de Poitiers, j'ai fait mon retour au conseil national du PS en tant que membre titulaire pour m'investir pleinement dans les combats collectifs qui nous attendent.


Alors, continuons d'agir ensemble !

Partager cet article

Repost 0