Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À travers l'initiative "Notre région d'avance", Marie-Guitte Dufay nous invite à co-construire son projet pour les élections régionales à travers des cafés-débats, des forums-débats et des contributions écrites (www.notreregiondavance.fr).

S'il faut saluer l'initiative et l'esprit de la "démocratie participative", il faut aussi y contribuer puisque nous sommes inviter à "avancer des idées".

C'est pourquoi, en tant que citoyen, je souhaite participer à ce débat à travers 20 propositions qui pourront être utiles à un projet qui s'inscrirait dans les valeurs portées par la gauche, les écologistes et les progressistes.

Né à Besançon, ayant vécu une partie de ma jeunesse en Saône-et-Loire avant de rejoindre Dijon pour mes études à l'Université de Bourgogne, je connais bien nos deux régions qui ne feront bientôt plus qu'une. La région doit être un levier pour créer, pour innover, mais aussi pour lutter contre les inégalités et les injustices territoriales.

Voici 20 propositions pour agir et pour être utile au débat.

Service public local et numérique :

- Mettre en place une démarche S2D : simplification, dématérialisation et digitalisation, en direction des usagers et visant à améliorer le service public et à en réduire les coûts. Faire de l'open data un enjeu de démocratie locale mais aussi un engagement.

- Créer une "assemblée régionale des données" pour mettre en débat permanent les enjeux numériques locaux en terme de protection des données individuelles, d'accélérateur de croissance, de potentiels d'innovation, ... Les questions technologiques ne peuvent rester aux seules mains des experts.

Lutter contre le chômage grâce aux innovations territoriales :

- Lutter contre le chômage grâce aux innovations territoriales et soutenir les territoires qui seront retenus dans le cadre de l'expérimentation "territoires zéro chômage de longue durée".

- Expérimenter la sécurité sociale professionnelle dans certains territoires à travers les politiques de formation, et expérimenter le revenu d'existence dans un territoire.

Economie circulaire et innovations :

- Faire de notre région un leader européen de l'économie circulaire en s'appuyant sur les nombreux acteurs de l'économie sociale et solidaire, en soutenant les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), les projets innovants comme "la cité de l'autre économie", la création d'un réseau de ressourceries et de recycleries.

- Créer un Hub de l'innovation sociale et environnementale qui recense toutes les expérimentations et les bons exemples pour soutenir ensuite leur réalisation, voire leur généralisation, en tant qu'expérimentation dans les territoires.

Accompagner nos TPE, PME et ETI :

- Soutenir le microcrédit et le crowdfunding en direction des microentreprises.

- Réaliser des études d'impact, en sollicitant le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER), pour les délibérations qui concernent les entreprises. Généraliser les test-PME pour évaluer les dispositifs existants et pour mesurer l'impact des dispositifs futurs.
- Soutenir le développement d'espaces de coworking dans les territoires urbains, périurbains et ruraux pour permettre à tous les indépendants d'avoir accès à des espaces pratiques, d'échanges et numériques. Ces espaces seraient gérés, en partenariat, par les acteurs de l'accompagnement.

- Développer un fonds de retournement Bourgogne-Franche-Comté en lien avec la banque publique d'investissement BpiFrance. Ce fonds régional, dotés de moyens suffisants, agirait dans des dossiers industriels délaissés par les investisseurs spécialisés dans le retournement d'entreprise en difficulté. Exercer un devoir d'alerte du Conseil régional sur l'État sur tout problème d'entreprise dans l'accès au financement.

- Soutenir les jeunes agriculteurs et favoriser la consommation locale.

Avec les associations, faire société :

- Mettre en place une aide à la trésorerie pour les associations qui sollicitent des fonds européens et qui sont confrontées à des décalages de trésorerie importants.

- Considérer les acteurs associatifs comme des partenaires et non pas comme des prestataires à travers le généralisation des conventions pluriannuelles d'objectifs et de moyens.

- Faire du développement de l'éducation populaire dans les territoires périurbains et ruraux une priorité, à travers le soutien aux fédérations d'éducation populaire.

- Soutenir les clubs sportifs pour leurs investissements (minibus, travaux, ...).

- Soutenir la création, la diffusion et la médiation culturelle pour permette à chacun d'avoir accès à la culture, dans le rural comme dans l'urbain. Mettre en place un "bouclier culturel" en s'engageant à ne pas réduire les budgets consacrés à la culture et à l'éducation populaire.

Éducation, enseignement supérieur :

- Mettre en place un "chèque transport" pour les étudiants, qui permettra de prendre en charge, au-delà de 50 euros par mois (avec un plafond pour éviter les dérives budgétaires), le surcoût en transports collectifs pour le trajet domicile - lieu d'étude.

- Équiper tous les lycées en imprimantes 3D mais aussi en moyens pour accompagner les lycéens dans la maîtrise de cette technologie.

- Soutenir le développement des circuits courts pour la restauration scolaire.

- Augmenter le nombre de bourses de thèse en lien avec des questions locales.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :