Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le plan d’austérité du gouvernement UMP prévoit 1,1 milliard d'euros de taxation supplémentaire sur les contrats santé. Le Parti Socialiste, comme les trois familles de complémentaires concernées, les syndicats et une partie du patronat s’opposent à cette mesure injuste et inefficace.

 

Ainsi, les parlementaires UMP-Nouveau Centre ont voté pour le doublement de 3,5 % à 7 % de la taxation sur les « contrats solidaires et responsables ». Cela représente la quasi-totalité des contrats proposés par les complémentaires santé, mutuelles ou assureurs privés. Il s’agit donc bien d’une nouvelle taxation sur les familles !

 

Après le glissement de la dette publique et l’éboulement des indicateurs économiques, c’est l’avalanche fiscale sur les classes populaires et les classes moyennes !

 

Comme le précisait ce lundi le Président de la Fédération Nationale de la Mutualité Française, « Les mutuelles atteignent aujourd'hui les limites des augmentations tarifaires. Entre 2008 et 2012, les cotisations ont augmenté en moyenne de 125 euros. Plus de la moitié de la hausse est le fait de la simple répercussion des taxes qui sont passées de 13 à 76 euros. ». Cette mesure fragilise le secteur des complémentaires et renchérit le coût de l’accès aux soins déjà fortement percuté par les franchises médicales et le déremboursement des médicaments notamment.

 

M. Fillon semble ainsi oublier que la crise est avant tout bancaire et financière et que rien n’a été fait pour réguler le secteur de la finance qui continue de spéculer et donc de fragiliser notre économie et nos emplois.

 

Hier comme aujourd’hui, les choix de ce gouvernement aggravent la crise en faisant peser le coût de la dette sur les familles.

Tag(s) : #Les inégalités et l'exclusion