Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tandis que le marché solaire lié à l’industrie photovoltaïque s'était rapidement envolé, celui-ci fut brutalement stoppé par le moratoire imposé par le gouvernement UMP.


25 000 emplois se sont retrouvés menacés par la volte-face du gouvernement, alors que Nicolas Sarkozy promettait la stabilité en 2009. Une stabilité des prix sur laquelle le secteur s’était basé, sur laquelle des investisseurs avaient misé et avaient planifié leurs projets. Or, c'est le contraire qui s'est produit.

  

Dans un secteur d’avenir, plus de 7.000 emplois furent pourtant supprimés en 2011 en France.

 

Les acteurs du secteur, concurrencés notamment par les entreprises chinoises, alertent les pouvoirs publics sur l’instabilité des lois et des règlements qui ne cesse de les pénaliser.

 

Aussi, sommes-nous une fois encore attristés de constater, au regard de la visite hier d’une entreprise du secteur photovoltaïque par Mme Alliot-Marie, députée UMP, combien le mensonge est désormais érigé en norme.


Ce sont les mesures prises par le gouvernement UMP qui ont conduit à la mise en péril de cette filière.

 

Faces à ces mesures inefficaces et injustes, François Hollande plaide pour une politique cohérente de soutien à la filière photovoltaïque et propose :

 

-          De mettre en place un cadre réglementaire stable et transparent qui favorise le développement de la filière industrielle du photovoltaïque en France et en Europe ;

 

-          De fixer une trajectoire progressive de développement de la filière afin d’atteindre 20GW de puissance installée en 2020 ;

 

-          De favoriser la production et l’emploi en France en orientant les financements (bonification des tarifs d’obligation d’achat…), les aides publiques et les allégements fiscaux vers les entreprises qui feraient ce choix ;

 

-          D’impulser une politique industrielle pour les énergies renouvelables, avec la création d’un fonds de capital-investissement au sein de la future Banque publique d’investissement pour soutenir l’innovation et les entreprises qui s’engageront dans cette filière et faire émerger les leaders mondiaux de cette filière.

 

Ce qu’il faut, pour réussir la diversification de notre production d’énergie, pour maintenir nos emplois industriels et développer de nouvelles filières, c’est une vision claire, cohérente et sereine. C’est tout l’enjeu du pacte productif et de la transition énergétique proposés par François Hollande.

 

Le photovoltaïque en quelques chiffres : 

http://francoishollande.fr/actualites/photovoltaique-le-secteur-en-quelques-chiffres-2/

Tag(s) : #Entreprises