Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre ouverte à Monsieur DAUBRESSE, Ministre UMP de la jeunesse et des solidarités actives, à l’occasion de sa visite en Côte d’Or, Lundi 13 septembre 2010.

 

Monsieur le Ministre,

 

Votre politique est injuste, inefficace, archaïque et imprévoyante. C’est un renoncement à investir dans l’avenir et donc dans la jeunesse.

Elle est injuste car vous réduisez les moyens de l’école publique en supprimant toujours plus de postes dans les écoles, dans les collèges, dans les lycées, dans les Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficultés (RASED), en zone urbaine, périurbaine et en zone rurale. Vous creusez donc les inégalités sociales et territoriales.

Elle est inefficace car le taux de chômage des jeunes dépasse les 25% et la précarité n’a jamais été aussi forte. La porte d’entrée sur le marché du travail est de plus en plus complexe pour les jeunes. Cette situation catastrophique aboutit à une paupérisation des jeunes qui sont les premiers à subir les effets de la crise économique, sociale et financière.

Quant au RSA Jeunes qui fait l’objet de votre déplacement, il n’est pas à la hauteur des enjeux car il a été réduit comme une peau de chagrin.  Vous n’avez pas tenu vos promesses puisque les conditions d’accès au dispositif sont limitatives et contraignantes. Ce dispositif n’aidera qu’une infime minorité des jeunes. Il faudra par exemple avoir travaillé au moins deux années cumulées à temps plein lors des trois dernières années pour y avoir accès. Or, seulement 5 % des moins de 26 ans rentrent désormais sur le marché du travail avec un contrat à durée indéterminée. Quant au financement de ce dispositif, il faut rappeler que l’Etat ne s’est toujours pas acquitté des sommes dues aux Conseils Généraux au titre de la compensation du RMI puis du RSA.

 

Elle est archaïque car vous supprimez tous les dispositifs innovants qui contribuent à favoriser l’autonomie des jeunes et leur ouverture sur le monde comme les FLAIJ (Fonds Locaux d’Aide à l’Initiatives des Jeunes) et les Défis Jeunes en Côte d’Or qui rassemblent de nombreux partenaires au plan local. Vous avez réduit les crédits du Centre Régional Information Jeunesse de Bourgogne (CRIJB) alors que les jeunes n’ont jamais eu autant besoin de conseils et d’informations face à un monde devenu de plus en plus complexe.

 

Elle est imprévoyante car vous avez conduit notre pays à la faillite. 97% du budget de l’Etat est aujourd’hui consacré à des dépenses de fonctionnement. Il ne reste que peu de marge pour les dépenses d’investissement qui préparent l’avenir. Ce sont les générations futures qui paieront l’addition de 1700 milliards d’euros et cette addition est le résultat de votre politique fiscale qui protège ceux qui ont le plus. Nous n’avons pas besoin d’un bouclier fiscal qui protège les plus riches et qui endette notre pays mais d’un bouclier social qui protège les jeunes, les encourage et leur donne confiance en l’avenir.

 

Ayez confiance en notre jeunesse. Elle n’est pas un problème mais elle est une ressource pour notre pays. Dans son discours à la jeunesse, Jean Jaurès disait : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe ». Alors Monsieur le Ministre, reconnaissez les échecs de votre politique.

Arrêtez de diviser et d’opposer les générations comme vous le faites sur la réforme des retraites. La solidarité entre les générations est le creuset de la justice sociale et du vivre ensemble.

Investissez dans la petite enfance, dans l’éducation, dans l’université, dans la culture, dans une politique active de l’emploi, c'est-à-dire dans l’humain.

Ayez confiance en la jeunesse car une société qui fait confiance en sa jeunesse est une société qui se développe et qui progresse.

 

Laurent GRANDGUILLAUME

Adjoint au Maire de Dijon délégué à la jeunesse, à la vie associative et à la démocratie locale, Conseiller Général PS de Côte d’Or

 

Dans la presse :

 

http://www.dijonscope.com/008057-dijon-lettre-ouverte-de-laurent-grandguillaume-ps-au-ministre-marc-philippe-daubresse

Tag(s) : #La politique Jeunesse à Dijon

Partager cet article

Repost 0