Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), créé par Jacques Delors en 1986 et impulsé par Coluche et le mouvement associatif français, devrait être amputé de 400 millions d’euros (75% de son montant) en 2012 alors même qu’il permet d’apporter une aide alimentaire à 13 millions d’Européens dont  4 millions de Français, vivant sous le seuil de pauvreté. Il ne représente que 1% du budget de la PAC (politique agricole commune).

 

Le Conseil des ministres européens de l’agriculture doit se réunir mardi 20 septembre à Bruxelles pour trouver une solution afin de compenser la perte de financement pour 2012 et 2013. Sans solution, c’est 130 millions de repas qui ne pourront être distribués en France.

 

Si de nombreuses associations tirent la sonnette d’alarme (Secours Populaire Français, Restaurants du Cœur, les Banques Alimentaires, Croix-Rouge Française, …), les élus locaux et les citoyens doivent se mobiliser face à cette injustice.

 

Dans un contexte de crise extrêmement grave où la pauvreté et la précarité ne cessent de croître, il essentiel de trouver une solution urgente. Il faut rappeler qu’en Côte d’Or plus de 20.000 enfants vivent sous le seuil de pauvreté.

 
Si l’Union Européenne et les Etats ont été capables de débloquer des sommes astronomiques pour sauver des banques fragilisées par la spéculation, ils ne peuvent rester inertes face à la pauvreté et à la détresse sociale.

Tag(s) : #Les inégalités et l'exclusion

Partager cet article

Repost 0