Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le cadre du groupe de réflexion "Entreprendre à gauche" que j'anime avec une dizaine de parlementaires, nous avons reçu ce matin les représentants de la Fédération Bancaire Française dont notamment Pierre Bocquet, Directeur du Département Banque de détail et banque d'investissement de la Fédération, Édouard Delmon, Directeur des relations de place et des activités transversales - BCPE, Anne Bucheli, Responsable des marchés des entreprises - Société Générale et Jean Jacques Santini, Responsable banque de détail dans les marchés émergents et d'outre-mer au sein du Pôle SFDI (Services financiers spécialisés et Banque de détail à l'International) - Bnp Paribas. 

Pour les parlementaires, étaient présents ou représentés : Thierry Mandon, Gwendal Rouillard, Jean Grellier, Alain Fauré et Josette Durieu.

Ce fut l'occasion d'échanger sur plusieurs points relatifs au financement de l'économie. 

Quelques éléments de constats : la France a mieux résisté que ses partenaires dans le domaine bancaire en dehors de la situation particulière de DEXIA, la spécificité française du secteur bancaire liée à la transformation bancaire, la croissance de l'endettement des entreprises en France est supérieure à la croissance des richesses, des situations très différentes selon les régions et les secteurs économiques.

Plusieurs points ont été abordés au cours de la discussion :

- les conséquences potentielles de la réforme de Bâle III (propositions de réglementation bancaire) sur le financement de l'économie au-delà de la nécessaire régulation du système bancaire et financier : cessions d'actifs par les banques sur des engagements à l'international, renforcement potentiel de la logique de marché au détriment de l'intermédiation et de la transformation, ...

- difficultés de financement liées au manque de produits d'épargne longue et question de l'épargne réglementée.

- nécéssité de développer les lieux d'échange dans les territoires entre entreprises, banques et collectivités locales.

- banque publique d'investissement.

Les parlementaires n'ont pas manqué de faire partager leurs analyses liées à leur connaissance des territoires et aux remontées des chefs d'entreprises (accès au crédit, coût du crédit, trésorerie, garanties bancaires, financement des projets à long terme). Les participants ont pu apporter leurs réponses. 

Une nouvelle rencontre sera prévue pour échanger sur la future réforme bancaire (séparation des activités).

Les prochaines rencontres prévues : Monsieur le Président national de la Chambre des métiers et de l'artisanat, Monsieur le Président national de l'Assemblée des Chambres de Commerce et d'Industrie.
Tag(s) : #Entreprises

Partager cet article

Repost 0