Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le collège Jean-Philippe Rameau, situé dans le quartier de Fontaine d’Ouche à Dijon, n’a toujours pas de gymnase bien que la majorité UMP- Nouveau Centre du Conseil Général de Côte d’Or promette depuis de nombreuses années la construction de cet équipement. C’est un signe négatif au moment où le quartier de Fontaine d’Ouche est en pleine rénovation urbaine, au moment où des associations sportives se mobilisent sur le terrain et au moment où la ville de Dijon a investi dans une nouvelle école municipale des sports et des équipements sportifs de proximité.

 

Il faut rappeler que le Conseil Général a en charge la construction, la reconstruction, l’extension, les grosses réparations, l’équipement et le fonctionnement des collèges. C’est sa compétence. Aussi, la réponse de Monsieur François Sauvadet, Président du Conseil Général de la Côte d’Or, publiée dans le journal le Bien Public du 2 octobre dernier concernant l’absence de gymnase au collège Jean-Philippe Rameau, n’est pas satisfaisante pour deux raisons.

 

Tout d’abord, Monsieur Sauvadet se plaint de ne pas avoir été consulté par l’Education nationale. On se retrouve donc dans une situation ubuesque. Le collège Jean-Philippe Rameau a été choisi comme le seul établissement du département pour l’expérimentation nationale « cours le matin, sport l’après-midi ». Cela signifie que le Président du Conseil Général de Côte d’Or, qui est par ailleurs Député, vote à l’Assemblée nationale les réformes du gouvernement sur les rythmes scolaires et se plaint ensuite de l’absence de concertation avec ce même gouvernement qu’il soutient … Monsieur Chatel, Ministre UMP de l’Education Nationale, a pourtant annoncé que concernant les équipements sportifs dont auraient besoin certains établissements pour mettre en place cette expérimentation, le ministère regarderait au cas par cas en partenariat avec les collectivités locales. Qui ment ? Monsieur Chatel ou Monsieur Sauvadet ? Ce qui est sûr c’est qu’ils sont tous deux membres de la même majorité. Aussi, les habitants de Côte d’Or n’ont pas à subir les conséquences des divisions au sein de la majorité présidentielle. Il faut retrouver le chemin du dialogue et de la sérénité.

 

Ensuite, Monsieur Sauvadet évoque dans sa réponse les arbitrages budgétaires du Conseil Général de Côte d’Or qu’il préside comme explication à la lenteur d’évolution de ce projet. Je suis intervenu à plusieurs reprises en session au Conseil Général et par écrit pour demander à Monsieur François Sauvadet qu’il tienne enfin ses engagements. Alors qu’il avait la possibilité d’inscrire les crédits nécessaires au budget 2010, il a fait un autre choix préférant réduire les investissements dans les collèges. Il s’agit bien d’un choix comme l’indique la réponse qui m’a adressée le 21 juillet 2009 : « L’engagement successif de ces différentes étapes est conditionné par la décision de leur financement qui sera examinée en tentant compte des contraintes financières auxquelles le Conseil Général devra faire face lors de l’élaboration des priorités du projet de Budget Primitif 2010 ». Les crédits nécessaires au lancement des travaux n’ayant pas été votés, cela démontre que ce projet n’est pas la priorité de cette majorité.

 

La réponse de Monsieur Sauvadet est donc loin de dissiper les inquiétudes des parents d’élèves, des collégiens, des équipes pédagogiques et des élus locaux. Aussi, compte tenu des décisions nationales quant aux expérimentations qui sont menées dans les collèges et dans l’objectif de contribuer à la réussite éducative des collégiens, je demande à Monsieur Sauvadet de tenir ses engagements et d’inscrire au projet de Budget Primitif 2011 les crédits nécessaires au lancement des travaux de construction du gymnase du collège Jean-Philippe Rameau.

Tag(s) : #Côte d'Or

Partager cet article

Repost 0