Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai participé, vendredi 2 juillet 2010, à la session du Conseil Général de Côte d'Or.

   

Je n'ai pas manqué d'intervenir dès le début de la session pour alerter Monsieur SAUVADET, Président UMP-Nouveau Centre du Conseil Général, sur la rupture de confiance entre le Conseil Général de Côte d'Or et les associations, rupture qui a des conséquences sur l'emploi dans notre département. En effet, des emplois associatifs sont aujourd'hui menacés en Côte d'Or en raison du désengagement conjoint du Conseil Général et de l'État dans un contexte de crise économique et sociale particulièrement grave. Or, la lutte contre le chômage doit être la priorité de l'État comme des collectivités locales dans leur ensemble à travers leurs compétences respectives. Il faut rappeler que les associations emploient plus d'un million de salariés en France et qu'elles sont donc des acteurs incontournables de l'emploi.

 

Représentation du Conseil Général de Côte d'Or dans les conseils d'administration : Nous avons également eu un débat sur la représentation du Conseil Général dans différents conseils d'administration. Nous assistons en effet à une radicalisation de la majorité sur cette question. Pour illustrer le débat, prenons l'exemple de l'élection récente du Président du CHS de la Chartreuse. Alors que Roland PONSAA y représentait le Conseil général de la Côte d'Or depuis 2008, le Président de l'exécutif départemental a choisi lors de la session du 4 juin dernier de l'en écarter délibérément pour y imposer un seul membre de sa majorité départementale. Heureusement, Roland PONSAA a été désigné par le Grand Dijon pour continuer à siéger dans ces instances, grâce à la mobilisation de François REBSAMEN sur cette question. Ainsi, à l'unanimité de ses membres, en l'absence du président du  Conseil Général de la Côte d'Or, le conseil de surveillance du Centre Hospitalier Spécialisé de la Chartreuse a maintenu à sa présidence Roland PONSAA, Conseiller Général PS de la Côte d'Or (canton de Dijon IV), et membre du Groupe des Forces de Progrès. C'est un nouveau camouflet pour la majorité UMP - Nouveau Centre du Conseil Général qui a  procédé également au remplacement de tous les Conseillers Généraux de gauche par autant d'élus de sa majorité dans les différents conseils des différents hôpitaux locaux du département. Ces décisions sont en contradiction totale et entière avec les principes et la tradition jusque là respectés qui faisaient que l'institution départementale était représentée par l'élu territorial, quelle que soit son étiquette politique, tous étant en effet élus au scrutin universel.

 

Fonds de Solidarité pour le Logement : Nous avons engagé un débat sur l'évolution du dispositif du Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL), évolution qui est engagée sans concertation avec les communes concernées et qui conduira vers un nouveau transfert de charges vers les communes.

 

Passage à la télévision tout numérique : Nous avons débattu du passage à la télévision tout numérique qui aura lieu le 16 novembre prochain en Bourgogne. Ce passage, qui est sous la responsabilité de l'Etat, se fait progressivement en France, région par région, de 2009 à 2011 suite à la loi télévision du futur (5 mars 2007) qui organise l'arrêt de la diffusion hertzienne analogique et son remplacement par une diffusion hertzienne numérique (TNT). Il faut savoir que pour y accéder, les foyers doivent s'équiper en conséquence : le plus souvent un simple adaptateur numérique branché sur le poste de télévision suffit, il n'est pas nécessaire de changer sa télévision. Plusieurs dispositions mises en place par l'Etat sont prévues pour faciliter le passage : l'extension du fonds d'aide, sans condition de ressources, pour les téléspectateurs habitants dans des zones non couvertes en numérique hertzien pour leur assurer un accès aux chaînes numériques gratuites, la mise en place d'une aide technique et humaine pour les personnes âgées ou handicapées pour assurer une transition sereine vers la télévision numérique, la création de commissions départementales pour assurer un suivi de la transition vers la télévision numérique réunissant l'Etat, France Télé Numérique, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et les représentants des collectivités territoriales. Les dossiers de demande d'aide seront disponibles sur demande sur le site internet www.tousaunumerique.fr ou au 0970 818 818. Malgré ces mesures, il existe de nombreuses inquiétudes légitimes, notamment dans les communes rurales, quant à la réussite de ce passage et à son côut pour les habitants.

 

Voeu relatif à la suppression des postes dans l'Education Nationale : Notre groupe a présenté un voeu contre la suppression des postes dans l'Education Nationale qui conduisent à une augmentation des effectifs d'élèves dans les classes, aux fermetures des écoles rurales, des collèges de moins de 200 élèves, à la suppression des RASED, … Nous dénonçons cette politique purement comptable qui fragilise directement l'école publique et tout particulièrement en milieu rural. La majorité UMP – Nouveau Centre a rejeté notre voeu.

 

Manoeuvre politicienne : La majorité UMP-Nouveau Centre a présenté un voeu sur l'avenir du dispositif « emplois tremplins », dispositif qui a été mis en place par la majorité de gauche du Conseil Régional de Bourgogne. Il est écrit dans ce voeu que « François PATRIAT, Président du Conseil Régional, estime aujourd'hui l'objectif atteint et justifie ainsi la suppression des emplois tremplins ». C'est bien le mot « suppression » qui est utilisé. Or, je vous invite à lire l'article suivant qui date du 11 mai 2010 : http://www.cr-bourgogne.fr/La-Region-perennise-ses-emplois-tremplins,31,5029,p:5 , cet article montre que le Conseil Régional de Bourgogne souhaite péréniser les emplois tremplins existants et non pas les supprimer. Il faut ajouter que les élus UMP se sont opposés à la mise en place des emplois tremplins au Conseil Régional de Bourgogne, mais ils ne sont pas à une contradiction près ! Le voeu présenté par les élus UMP - Nouveau Centre n'a donc pour vocation que d'attaquer la majorité de gauche du Conseil Régional de Bourgogne en utilisant des mensonges. C'est une manoeuvre politicienne pour essayer de détourner l'attention sur la politique associative du Conseil Général qui est catastrophique.

Tag(s) : #Côte d'Or

Partager cet article

Repost 0