Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant deux jours (jeudi 17 décembre et vendredi 18 décembre 2009) a lieu la session budgétaire du Conseil Général de Côte d'Or. C'est l'occasion pour notre groupe, le groupe des Forces de Progrès (conseillers généraux de gauche), de proposer des mesures différentes de celles de la majorité UMP-Nouveau Centre et surtout allant dans le sens du progrès social, économique et écologique pour les habitants de notre département.

Par exemple, en matière de dépenses d'information et de communication, le budget du Conseil Général de Côte d'Or est deux fois plus important que celui du Conseil Général de Saône et Loire ... il y a certainement des économies à faire en la matière pour les affecter au budget des collèges du département par exemple car les  besoins sont très importants en la matière : nécessité de changer le matériel informatique, besoins financiers pour des déplacements pédagogiques, accès à la culture, construction de gymnases (ex : les crédits pour la construction du gymnase du collège Jean-Philippe Rameau ne sont toujours pas inscrits) et rénovation des bâtiments (ex : l'internat du collège Marcelle Pardé qu'il faut entièrement rénové), ... etc. Ces dépenses d'information et de communication sont nécessaires mais c'est le niveau qui est discutable et tout particulièrement en période de crise.


Par ailleurs, la réforme fiscale du gouvernement UMP-Nouveau Centre a des conséquences importantes sur le budget 2010 des collectivités locales puisqu'elles voient leurs recettes fiscales transformées et réduites en dotations d'Etat. C'est une remise en cause de la décentralisation alors même que les collectivités locales mènent des politiques innovantes sur leurs territoires et ambitieuses en matière d'investissements qui participent d'ailleurs au soutien à l'emploi. La majorité UMP-Nouveau Centre a donc choisi de réduire les aides aux associations qui agissent pourtant au plus près des problèmes quotidiens dans le domaine social, culturel et de l'éducation populaire notamment.
 

Dans le domaine social plus particulièrement, la majorité départementale UMP-Nouveau Centre réduit pour 2010 les aides aux communes pour la petite enfance, les subventions en matière de prévention alors même que la crise sociale s'aggrave dans notre département et plus globalement au plan national. Le résultat c'est qu'il y aura moins d'éducateurs spécialisés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville alors que nous en avons besoin de beaucoup plus sur le terrain !



Tag(s) : #Côte d'Or

Partager cet article

Repost 0