Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour le deuxième mois consécutif le chômage a augmenté au plan national. Avec un taux de chômage au dessus des 9%, le chômage en France ne s'explique pas seulement par la conjoncture, il est également structurel. Les résultats catastrophiques en la matière montrent l'échec total du gouvernement dont la politique à contre-emploi aggrave la situation de nombreux Français. On est loin des promesses de campagne de l'UMP. La défiscalisation des heures supplémentaires qui diminue les possibilités d'embauche, les cadeaux fiscaux aux plus riches qui favorisent la spéculation plutôt que l'investissement dans l'outil productif, la réduction drastique des contrats aidés dans le secteur associatif, le déficit record de la balance commerciale qui témoigne de notre perte de compétitivité et donc de l'affaiblissement de notre capacité d'innovation, la baisse du pouvoir d'achat et donc l'absence de dynamisme de la consommation dans la relance de la croissance, ... sont autant de facteurs aggravants de la crise qui résultent de choix gouvernementaux injustes et à contre-emploi.

 

Une autre politique est possible en matière d'emploi qui s'inscrive dans de nouveaux objectifs :

 

- La priorité à l'éducation et la formation, la mise en œuvre d'un plan national d'insertion et d'emploi pour les jeunes.

 

- L'investissement dans la recherche et l'innovation pour redevenir compétitifs au plan européen et international.

 

- La relocalisation des activités, le soutien aux circuits-courts et à l'économie sociale et solidaire.

 

- La taxation des mouvements spéculatifs et la baisse des taxes sur le travail en faveur des TPE et des PME qui créent des emplois non-délocalisables.

 

- La lutte contre la précarité et le développement de la sécurisation des parcours professionnels.

 

Une autre politique est possible, il est urgent de réussir l'alternative au plan national.

Tag(s) : #Emploi

Partager cet article

Repost 0