Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Poste est en danger, mobilisons-nous en Côte d’Or !

 

La Poste est en danger ! Le Président de la République a décidé de maintenir son projet de changement de statut de la société publique « La Poste ».

 

Malgré l’opposition d’une majorité de Français, le gouvernement s’entête à vouloir privatiser le service public postal. Les leçons de la crise n’ont pas été tirées par le pouvoir. Le projet de changement de statut de la Poste va priver la puissance publique d’un outil essentiel de l’aménagement du territoire et menacer ses missions de service public. Cette réforme sonnerait le glas du service public postal, c’est-à-dire de l’un des services publics essentiels à l’exercice réel des droits des citoyens, en l’occurrence du droit à la communication. Nous devons l’empêcher, car nous voulons que ce droit fondamental puisse continuer à s’exercer avec des garanties qu’une gestion privée ne peut apporter.

 

Le projet de loi présenté en Conseil des ministres le 27 juillet marque une étape majeure dans le processus non assumé de privatisation auquel nous nous opposons. En effet, contrairement aux discours tenus par la majorité présidentielle, avec cette réforme La Poste ne restera pas 100% publique.

 

Depuis bientôt un an, le « Comité national (dont le parti socialiste est membre avec les autres forces de gauche politiques, syndicales, et associatives) contre la privatisation, pour un débat public et pour un référendum » a multiplié les actions pour sensibiliser nos concitoyens. Le Président de la République n’a pas répondu aux interpellations du Comité National qui l’appelle à organiser un référendum sur le service public postal. Réuni en assemblée plénière le 6 juillet 2009, le comité national a choisi la date de la consultation nationale sur l’avenir de La Poste : elle se tiendra le samedi 3 octobre 2009.

 

Nous allons donc amplifier la mobilisation et faisons appel à tous les citoyens qui souhaitent nous aider. Nous appelons toutes les organisations à se rassembler pour faire de cette consultation une réussite. Vous pouvez nous contacter par mail à l’adresse suivante : info@psdijon.org , au 03.80.31.62.24 ou sur facebook avec le groupe « En Côte d’Or, Disons non à la privatisation de la Poste » (http://www.facebook.com/group.php?gid=118553590237&ref=ts#/group.php?gid=118553590237). Nous apporterons notre soutien à l’initiative du comité national d’organiser une « votation citoyenne », le 3 octobre prochain dans toute la France et mettrons tout en œuvre pour l’organiser à Dijon et dans les communes du département. Nous serons par ailleurs présents sur les différents marchés à la rencontre des citoyens pour expliquer les enjeux.

- une même question sera posée : "Le gouvernement veut changer le statut de la Poste pour la privatiser, êtes-vous d'accord avec ce projet ?"

 

- une méthodologie de consultation transparente et démocratique, permettant de lui conférer une réelle crédibilité.

  

Que demandons-nous concrètement ? De ne pas sacrifier davantage la présence des bureaux de poste dans les zones rurales et les quartiers populaires, partout où l’activité de La Poste ne peut dégager une rentabilité importante. D’améliorer les conditions de distribution du courrier et d’accueil des usagers, et non de les moduler en fonction de l’intérêt financier des zones couvertes. De garantir le prix unique du timbre, de pérenniser la distribution six jours sur sept, supérieure aux obligations européennes. De permettre aux foyers les plus modestes de trouver encore un partenaire bancaire au sein de La Poste, attentif à leur situation. Dans cette perspective, il faut défendre le service public postal !

 

Laurent GRANDGUILLAUME

Secrétaire de la section de Dijon du PS

Membre du conseil national du PS

Tag(s) : #Les fondamentaux

Partager cet article

Repost 0