Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai participé à ma première session budgétaire au Conseil général de Côte d'Or suite à mon élection le 30 novembre dernier. Cette session était organisée sur trois jours : jeudi 11 décembre, vendredi 12 décembre et lundi 15 décembre. De nombreux rapports étaient à l'ordre du jour dont le budget primitif pour 2009.

Jeudi 11 décembre : J'ai été reçu avant le début de la session par François SAUVADET, Président UMP - Nouveau Centre du Conseil général, avec mon collègue Yves COURTOT, Conseiller général PS, qui a également été élu le 30 novembre dernier sur le canton de Pouilly-en-Auxois. Installé officiellement j'ai pris la parole au début de la session pour rappeler à Monsieur SAUVADET, qui minimisait ma victoire dans la presse, que j'ai été élu avec deux fois plus de voix que lui et que 15 membres de sa majorité sur 22. Il était temps de rétablir la vérité.  Par ailleurs, j'ai demandé, dans un contexte de crise économique, sociale et financière, qu'un certain nombre de mesures fortes soient prises puisque mon programme a été largement validé par les électeurs du canton de Dijon V. On peut en citer quelques unes : la mise en place d'un plan départemental de lutte contre le surendettement des ménages, l'augmentation du fonds d'aide à la vie associative, le gel des tarifs de la restauration scolaire dans les collèges. J'ai également demandé, dans le cadre du renforcement de la sécurité routière, une augmentation de la dotation cantonale de voirie. J'ai évoqué la nécessité de continuer et d'amplifier la mobilisation pour défendre les salariés d'AMORA et plus globalement toutes les entreprises de notre département car de nombreux emplois sont aujourd'hui menacés. J'ai été désigné au conseil d'administration du collège Gaston BACHELARD et du collège Jean Philippe RAMEAU. Je devrais être désigné au conseil d'administration du collège Marcelle PARDE lors de la prochaine session car ce collège est également sur mon canton.

Vendredi 12 décembre : Dans la matinée, un voeu sur le TGV a été adopté à l'unanimité afin de défendre notre territoire et son attractivité. Le Président UMP - Nouveau Centre du Conseil général a repris, à minima, ma proposition relative à la mise en place d'un plan départemental de lutte contre le surendettement des ménages. Il avait d'ailleurs commencé à le faire dès le lendemain du premier tour de l'élection cantonale partielle suite à mes nombreuses interventions dans la presse à ce sujet. Il a d'ailleurs déclaré que la Côte d'Or était le premier département à mettre en place cette mesure, ce qui est faux. J'ai demandé la liste des banques que le Président avait rencontrées.  En effet, ce dernier avait annoncé avoir rencontré l'ensemble des établissements bancaires du département. Après de nombreuses digressions, il a enfin répondu à la question : il n'a rencontré que le représentant de l'Association Française des Banques excluant de fait les banques coopératives et mutualistes (autrement, il aurait rencontré la fédération française des banques). J'ai fait plusieurs propositions avec mes collègues du groupe des Forces de Progrès sur ce point : associer notamment les banques coopératives et mutualistes à ce plan, associer les associations de consommateurs à la réflexion. La première proposition a été acceptée mais la seconde a été refusée.

Lundi 15 décembre : Notre groupe a présenté un voeu relatif au maintien des RASED. En effet, nous défendons le maintien de tous les postes d'enseignements spécialisés (E, G et psychologues scolaires) au sein du RASED et le maintien des 29 RASED de Côte d'Or et de tous leurs postes. La majorité UMP - Nouveau Centre du Conseil général a voté contre ce voeu. Nous avons présenté un voeu de soutien aux associations complémentaires de l'enseignement public. Après quelques modifications, ce voeu a été adopté à l'unanimité. Le groupe des forces de progrès a voté contre le projet de budget pour 2009 qui réduit les investissements et augmente les frais de communication au moment où nous subissons une tripe crise : économique, sociale et financière. En effet, dans ce contexte, on attend des collectivités locales qu'elles maintiennent leurs efforts d'investissement sans augmenter les impôts au-delà de l'inflation, pour ne pas ajouter de la crise à la crise. Le budget a tout de même été adopté par la majorité UMP - Nouveau Centre (22 voix contre 21 voix).

J'aurai l'occasion dans d'autres articles de développer les nombreux dossiers qui ont été présentés lors de cette session budgétaire.

Tag(s) : #Côte d'Or

Partager cet article

Repost 0