Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier, comme chaque mois, c'est une augmentation du chômage qui a été annoncée.

Mais la nouvelle ministre du travail, Myriam El Khomri, a raison d'y croire et de se battre au quotidien. En effet, tous les efforts menés depuis 2012 à travers les emplois d'avenir, les contrats de génération, le pacte de compétitivité, le choc de simplification pour les entreprises, la loi Macron, ... et les mesures sur lesquelles travaille la nouvelle ministre, finiront par porter effet car on ne peut sortir d'une crise aussi puissante que par l'action de long terme.

À l'heure de la réaction permanente et de l'immédiateté, François Hollande a eu raison de lancer, dès le début du mandat, une politique structurelle pour redresser notre économie à travers le pacte de compétitivité. Bien entendu, les débats restent nombreux sur l'équilibre entre une politique destinée à améliorer notre compétitivité et le nécessaire soutien à la demande. Mais le plus important, c'est de remettre l'humain au cœur des choix !

La principale difficulté à laquelle nous serons collectivement confrontés va résider dans la lutte contre le chômage de longue durée. Car plus les effets de la crise durent, plus les personnes ont été éloignées de l'emploi et plus il est difficile d'en retrouver un.

C'est pourquoi la loi d'expérimentation, que je défends, s'inscrit dans l'objectif de lutter contre le chômage de longue durée par des expérimentations territoriales innovantes.

Alors, même si on ne soutient pas la politique économique du gouvernement, on doit pouvoir se retrouver sur l'idée portée par cette loi d'expérimentation, pour réussir pour notre pays.

L'idée est simple et repose sur l'expérience d'associations comme ATD Quart Monde qui l'a déjà testée. Elle est soutenue par ailleurs par la FNARS, Emmaüs France, le secours catholique, le pacte civique, ...

L'idée est de tester dans dix petits territoires en France (ruraux, périurbain ou quartier), pendant cinq ans, l'idée suivante : des entreprises conventionnées par un comité local, rassemblant tous les partenaires locaux et l'Etat, embaucheraient en CDI les chômeurs de longue durée volontaires pour cette expérimentation territoriale. Les entreprises répondront à des activités peu solvables, auquel le marché local ne répond pas aujourd'hui (pas de concurrence avec des activités existantes dans le territoire). Pour financer ces emplois, l'entreprise recevrait un financement d'un fonds national alimenté par le coût social du chômage et les recettes générées par l'emploi (impôts, ...). C'est la création des emplois qui va générer le financement de ces mêmes emplois par les économies réalisées.



Il y a urgence à mettre en œuvre ces expérimentations dans les territoires ! Les acteurs économiques, les collectivités territoriales et les associations sont prêtes.

C'est pourquoi je mobiliserai toute mon énergie, dans les semaines à venir, pour que ce texte soit inscrit à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale,la semaine du 23 novembre, dans le cadre de la "niche parlementaire" et pour que le gouvernement demande une procédure accélérée.

Nous n'avons pas de temps à perdre pour gagner cette bataille contre le chômage et pour la dignité humaine. Pour "faire société", nous devons mobiliser toutes les énergies dans les territoires, c'est là que travaille au quotidien la France des solutions ! C'est là que sont "les faiseux" et non "les diseux".

Je compte sur vous pour m'aider dans cet objectif. Rassemblons tous ceux qui veulent essayer ! Un grand peuple doit savoir se rassembler sur des causes supérieures !

Partager cet article

Repost 0