Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les résultats des élections européennes en France, et le score médiocre des partis de gouvernement, constituent un séisme politique sans précédent pour notre pays.

 

C'est le signe d'une crise de confiance profonde dans une Europe qui a fait du chacun pour soi, de la concurrence exacerbée entre les citoyens, et des cures d'austérité, les marqueurs de l'échec. Nous avons besoin d'Europe mais d'une autre Europe qui soit plus juste, qui remette l'humain au cœur des choix et qui engage de grands projets fédérateurs pour préparer l'avenir. Nous avons besoin d'une Europe des États-nations qui fasse de l'emploi, de la jeunesse et de la transition écologique ses priorités. Nous avons besoin d'une Europe qui protège.

 

Cette situation appelle une réaction forte et durable de tous les républicains, de tous les démocrates et de tous les humanistes car il y a urgence pour notre pays. Cela doit interroger tous les responsables politiques, à tous les niveaux. Il y a urgence à agir et à réagir.

 

Cette situation appelle aussi une réaction de la gauche, qui s'est fracassée dans le tumulte des divisions, obtenant dans son ensemble un score désastreux et historiquement bas. Il n'y a pas de victoire à gauche sans rassemblement et sans une ligne claire qui donne du sens à l'action collective. Le parti socialiste doit tirer les leçons des deux derniers scrutins et engager une rénovation profonde sur le plan des idées pour faire société. Ce n'est pas un colmatage des brèches qu'il faut opérer mais bien une refondation des gauches sans laquelle il n'y a pas de transformations durables possibles.

 

Après des élections municipales et européennes catastrophiques, il appartient au nouveau Gouvernement de faire de la justice, de la lutte contre les inégalités et du redressement de notre pays, ses marqueurs et produire des résultats durables pour retrouver la confiance des citoyens. La majorité sociale de notre pays s'est éloignée de la majorité politique actuelle, les leçons doivent en être tirées dans l'action et le sens qui est donné.

 

Ce qui fait la grandeur de la France, ce sont ses atouts. Ils sont nombreux mais ne peuvent constituer une force de transformation sociale, économique et écologique, qu'à la condition du rassemblement le plus large possible des citoyens français.

 

Laurent Grandguillaume

Député de la Côte d'Or

Partager cet article

Repost 0