Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gouvernement a présenté aujourd'hui son programme national de réforme. Dans un contexte de reprise de l'activité, la stratégie de politique économique vise à soutenir la croissance et l'emploi et à relancer notre compétitivité. Elle vise à une politique directe de baisse des coûts de production, coûts du travail, mais aussi coûts du financement, avec notamment la mise en œuvre des mesures issues du pacte de responsabilité et de solidarité en vue de soutenir l'emploi et l'investissement. Elle vise aussi à garantir une meilleure concurrence sur les marchés des biens et des services; il s'agit de lutter contre les rentes, qui augmentent les coûts pour les entreprises et les prix pour les ménages.

Le gouvernement entend poursuivre la réduction des déficits structurels, avec une priorité donnée aux économies en dépense (50 milliards d'économies sur la période 2015-2017) pour garantir notre souveraineté nationale et ne pas dépendre des marchés financiers.

La réforme territoriale qui mettra fin au millefeuille, la politique d'innovation et industrielle, les mesures de simplification pour les entreprises, une meilleure gestion des dépenses publiques, vont dans le bon sens et produiront des résultats.

Aujourd'hui, il y a toutefois un malaise chez bon nombre de nos concitoyens. Ils souhaitent des réformes car ils sont bien évidemment conscients des difficultés et des efforts qu'il nous reste à accomplir. Mais ils veulent de la justice et ne comprennent pas les mesures touchant au gel des retraites, à la non revalorisation exceptionnelle des prestations (hors minimas sociaux), au gel du point d'indice dans la fonction publique pour les plus bas salaires, ..

C'est pourquoi, je crois que le pacte de responsabilité et de solidarité, doit s'accompagner d'un pacte pour l'égalité qui garantisse la priorité à la lutte contre les paradis fiscaux, contre la fraude fiscale et sociale, contre l'optimisation fiscale des entreprises dont l'Etat est actionnaire, contre les excès de la finance. Ces ressources permettraient de garantir la protection des plus fragiles, des plus bas salaires, et des petites retraites.

La lutte pour le redressement de notre pays garantira notre souveraineté nationale, le redressement productif nous permettra de gagner la bataille industrielle et de l'emploi. Ces objectifs sont compatibles avec la justice sociale, à la lutte contre les inégalités, à condition que la justice fiscale soit respectée et que chacun contribue à l'effort en fonction de ses capacités, sans chercher à s'en soustraire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :